logo ccrbAGIR

Pays de Bar-sur-Aube
en Champagne
27 communes pour

commune de Ville-sous-la-Ferté

Abbaye de Clairvaux - Hostellerie des Dames - 10310 Ville-sous-la-Ferté

Abbaye de Clairvaux

L'abbaye de Clairvaux est une abbaye cistercienne située dans la commune de Ville-sous-la-Ferté dans l'Aube. Elle a été fondée en 1115 par Bernard de Clairvaux et quelques compagnons, envoyés par l'abbé de Cîteaux. La personnalité de saint Bernard lui donna un rayonnement considérable. Avec La Ferté, Pontigny, et Morimond elle forme le groupe des abbayes primaires de Cîteaux, toute première abbaye de l'ordre cistercien. Depuis 1808, les bâtiments de l'abbaye sont occupés par une institution pénitentiaire française, la maison centrale de Clairvaux.

horraire""
mail
tel
map
website

Histoire de l'abbaye



C'est au Val d'Absinthe qu'un jeune père abbé, le futur Bernard de Clairvaux, et quelques moines venus de Cîteaux, vinrent défricher, il y a neuf siècles, une clairière de terre aride au cœur de la vieille forêt gauloise qui couvre les collines et les vallées des confins de la Champagne et de la Bourgogne. Cette terre de silence et de pauvreté va devenir pour la postérité la grande abbaye de la "claire vallée", Clara vallis, plantée de vignes et animée de granges, de forges et de moulins. Haut-lieu de l'histoire religieuse, forte de centaines de filiations à travers l'Europe, définitivement imprégnée de la spiritualité cistercienne, Clairvaux restera une abbaye puissante jusqu'à la Révolution qui la confisque et la vend à un industriel.

La prison de Clairvaux

En 1808, Napoléon modifie le régime pénal français et rachète Clairvaux pour en faire la plus grande prison de son temps. Les vénérables murs de l'abbaye abriteront des détenus jusqu'en 1971.

L'histoire de Clairvaux prison accompagne l'histoire de France, une histoire des grands procès et des détenus politiques célèbre. Les premiers détenus furent, en 1813, des insoumis de la grande armée napoléonienne. En 1832, Clairvaux devient au centre d'un nouveau débat de société grâce à Victor Hugo exaltant la triste destinée d'un détenu appelé Claude Gueux pour en faire son premier ouvrage contre la peine de mort. Puis en 1848 avec Georges Duchesne et en 1871 avec les communards, Clairvaux devient la prison des révolutionnaires. Blanqui y sera au mitard pendant de longs mois. Le prince Kropotkine et les anarchistes de Lyon se retrouvèrent à Clairvaux en 1883. Puis les insoumis de Verdun en 1916, les mutins de la mer Noire en 1921, des cagoulards en 1934, des résistants - dont Guy Mocquet - entre 1940 et 1944, plusieurs ministres de Vichy et des collaborateurs à la Libération, des responsables du FLM et trois des généraux putschistes pendant la guerre d'Algérie, des autonomistes et des acteurs du terrorisme international, la litanie est grande et provoque le besoin de comprendre le sens des actions criminelles de droit commun pour motifs politiques.

Association Renaissance de l'Abbaye de Clairvaux


L'Association Renaissance de l'Abbaye de Clairvaux est une Association de la loi de 1901 créée en 1979 dont l'objet est d'assurer la gestion culturelle et touristique de la partie historique de l'ancienne abbaye de Clairvaux qui est propriété du Ministère de la Culture et de la Communication.

Cette association vous propose des visites guidées individuelles, de groupes et pédagogiques.

En savoir +



1 établissement recensé

Mairie de Ville sous la Ferté

Ville sous la Ferté est une commune à la limite des départements de l'Aube et de la Haute-Marne, au coeur de la Haute-Vallée de l'Aube. Son patrimoine culturel et architectural est très lié avec l'Abbaye de Clairvaux fondée en 1115 par les Moines venus de Cîteaux, guidés par Bernard. Les nombreuses forêts permettent d'agréables randonnées pédestres. Les passionnés de pêche à la truite viennent y découvrir la rivière Aube et se...

+ d'infos
Created by Site'n Pack for WADS'Apps - Copyright © 2018 - Tous Droits Réservés - Mention légales - Conditions Générales d'Utilisation
chargement